Besançon : depuis plusieurs années, une boucherie vendait du lapin pour de la viande de chat

5441675_m

Cette boucherie du centre-ville de Besançon est fermée depuis maintenant une semaine jours suite à l’inspection sanitaire qui a révélé l’insoutenable vérité : la viande de chat, dont la boutique s’était fait une spécialité, était au moins partiellement constituée de morceaux de lapin. D’après les premières constatations, la superchercie durait depuis plusieurs années.

La révélation de ce nouveau scandale alimentaire a mis en émoi de nombreux clients de l’établissement incriminé et, devant le rideau de fer masquant la vitrine d’ordinaire si appétissante, certains habitués ne décolèrent pas. « Il n’y a que là qu’on trouvait du chat bio », se lamente cette habituée. Un homme âgé, qui achetait là chaque semaine de délicieux rognons « de chat », hurle son écœurement : « Il m’ont fait manger du lapin ! Mais quelle horreur ! ». Un peu plus loin, c’est une jeune femme très émue, qui suggère : « On devrait leur faire la même chose que qu’est-ce qu’ils ont fait à ces pauvres lapins ».

Avec la fermeture de cet établissement, Besançon vient hélas de perdre sa dernière boucherie féline. Une bien triste nouvelle pour les amateurs de viande de chat, de plus en plus souvent contraints d’avoir recours à des circuits locaux d’approvisionnement. « J’ai dû me résoudre à élever deux chats chez moi », confie ainsi ce Belfortain, résigné.

La rédaction

Crédits image : tobi / 123RF

  1. Au lapin dans le chat, d’aucuns eussent préféré la lapine dans la chatte.

    Reply
  2. Bruno GRANDJEAN 10 mai 2018, 13 h 49 min

    J ‘adooore…

    Reply
  3. Le président de la Corée du Nord, ému par cette situation, a décidé d’envoyer deux coréennes ouvrir à Besançon une boucherie canine bio. Les chiens seraient abattus selon les rites religieux impossés par chacune des grandes religions! Chat alors!

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.