Haute-Saône : le taux d’alcoolémie légal passe de 0,5 à 2,5 g/l

alcootest

Les négociations ont été très tendues entre les différents acteurs impliqués (Préfecture, Gendarmerie nationale, ministère de la Santé, associations et collectivités locales) mais le compromis qui a été trouvé témoigne d’un grand pragmatisme et de la volonté de prendre en compte les spécificités locales.

« Sur l’année 2014, 78 % des contrôles d’alcoolémie que nous avons effectués sur les routes de Haute-Saône ont mené à un retrait de permis de conduire », explique cet officier de Gendarmerie. « C’est une caractéristique locale ».

Du côté de l’Association des Usagers des Routes de Haute-Saône, on souhaite dépasser le discours habituel sur les méfaits de l’alcool au volant, afin de pointer les conséquences négatives de la politique du tout-répressif : « Dans les territoires ruraux, ces nombreux retraits de permis posent de gros problèmes de logistique car beaucoup de personnes sanctionnées vivent loin des centres urbains et du moindre commerce de proximité. Ces gens se retrouvent isolés et se désocialisent rapidement. Certains partent même faire le djihad [NDLR : à pied, forcément] ».

Avec des taux d’alcoolémie dépassant régulièrement les 3 grammes d’alcool par litre de sang, la législation actuelle se montrait particulièrement inadaptée au département haut-saônois. Il devenait donc urgent de procéder à un ajustement. Celui sera avalisé demain en conseil des ministres.

Par décret du ministre de l’Intérieur, le taux légal d’alcoolémie pour le département de la Haute-Saône sera relevé de 0,5 à 2,5 grammes par litre de sang à compter du 1er mars 2015. 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le record actuel ayant été établi en septembre 2013 par René Grandebief au volant de son véhicule Massey-Ferguson sur la D474 : avec 6,78 grammes d’alcool par litre de sang.

 

Lire aussi : Notre rédacteur en chef placé en garde à vue pour « apologie de l’alcoolisme »

  1. Hipsssss……

    Reply
  2. Cela s’arrose forcement !

    Reply
  3. Mesure déjà testée avec succès dans le Finistère, le Haut-Rhin et tout le Pas-de-Calais…

    Reply
  4. Faudrait mettre en place un taux mini aussi. Je pense qu il est imposible de conduire correctement à jeun. Je propose donc 0,8g/l. Les contrevenants devraient boire immediatement ou passer une nuit en cellule de grisage..
    Je propose d equiper tous les vehicules d un frigo pour toujours boire frais.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.