Doubs : il ne court pas, afin de lutter contre les troubles musculo-squelettiques

Chaque jour ne pas courir le moindre kilomètre, qu’il pleuve, qu’il neige ou que le soleil brille ; tel est le défi ambitieux que s’est lancé un habitant de Pontarlier (Doubs).

« J’ai tout un tas d’amis qui courent plusieurs fois par semaine. La plupart souffrent des articulations ou se sont déjà blessés en tombant », confie Jean-Luc Dumangel.
Fort de ce constat accablant le jeune habitant de Pontarlier (Doubs) a décidé, il y a déjà quelques années, d’apporter sa « petite pierre à la lutte contre les troubles musculo-squelettiques » en s’imposant une discipline stricte qu’il résume en une phrase : « Chaque jour, je ne cours pas. »

Un défi fou que Jean-Luc Dumangel relève quotidiennement haut la main, toujours porté par cette belle générosité qui le caractérise : « Je ne fais pas tous ces efforts pour être connu. Je fais ça uniquement par solidarité avec tous les runners qui souffrent. »

La rédaction

  1. Ce type n’a aucun mérite, je fais pareil depuis trente ans et personne n’en parle.
    Si je devais convoquer la presse à chaque fois que je reste scotché sur le canap’, mon salon ressemblerait au Festival de Cannes….

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.