Les boues des stations d’épuration haute-saônoises bientôt épandues autour des voies du tramway bisontin

epandage

Après une enquête publique marquée par la très forte opposition des habituels intolérants écologistes bisontins, le dossier de l’épandage des boues issues des stations d’épuration de Haute-Saône est enfin bouclé. Les services de l’État viennent de valider ce projet que les équipes techniques haute-saônoises auront tenu à bout de bras durant de nombreux mois.

Produisant annuellement environ 80.000 tonnes de boues, le réseau d’assainissement de la Haute-Saône devait procéder à l’élaboration d’un nouveau plan d’épandage.

Jean-Noël Wrzonizkcz, le directeur technique en charge de l’opération, nous explique : « Nous avons opté pour un déversement sur les parties herbeuses des voies du tramway bisontin. C’est une solution pragmatique, car ces surfaces ne sont pas cultivées pour l’élevage ou les céréales. Les éventuels résidus polluants présents dans les boues d’épuration ne seront donc pas réintégrés dans la chaîne alimentaire. De plus le trajet du tram ne traverse que des zones faiblement habitées. L’impact est dont minime sur les populations ».

Le plan d’épandage, validé cette semaine, sera applicable durant une période de 10 ans. Les premiers déversements débuteront durant l’hiver. Les jours froids et sans vents seront privilégiés pour réduire les émanations odorantes issues des excréments haut-saônois.

 

vue d'artiste

vue d’artiste

La rédaction

Crédits image :  Julie Williams / Creative Commons

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.