Pénurie de croûtes d’origine chinoise : la production de Comté à l’arrêt

Les sous-traitants chinois fabriquant les croûtes de Comté ne produisent plus du fait du ralentissement industriel lié à la pandémie de Covid-19. La filière Comté se dit très inquiète.

Conséquence inattendue de la pandémie de Covid-19, la production de Comté est à l’arrêt depuis une dizaine de jours. En cause, les nombreux sous-traitants chinois qui ne parviennent plus à fabriquer la croûte entourant le fameux fromage.

Depuis 2016, et l’autorisation d’importer des croûtes de Comté produites en dehors du secteur de production défini par l’AOP Comté, la production de croûtes d’origine locale est tombée à 3 %. Une décision prise à l’époque au grand dam des 24 derniers croûtiers du Haut-Doubs.

Très sollicité depuis quelques jours, l’unique croûtier traditionnel jurassien encore en activité ne cache pas son amertume : « Ils ont voulu augmenter leurs marges en utilisant de la croûte chinoise et maintenant ils viennent me supplier ? Qu’ils aillent bien se faire cuire la meule ! Je garde mes croûtes pour ma consommation personnelle ! »

Le succès vertigineux de la pétition « On veut du Comté même sans la croûte ! » (déjà plus de 130.000 signatures) lancée la semaine dernière sur Internet, n’y changera rien : la commercialisation du Comté sans la croûte est interdite… alors même que la plupart des consommateurs ne la mangent pas.

L’arrêt de la production de Comté n’inquiète pas seulement les milieux économiques, mais également les responsables du maintien de l’ordre dans les départements francs-comtois : « Nous craignons les conséquences psychologiques individuelles et collectives liées à la pénurie de Comté, précise le préfet du Doubs. Des émeutes sont probables et nous redoutons une vague de suicides. Le pire serait que les consommateurs se tournent vers des substituts douteux et particulièrement addictifs comme le sexe ou la lecture. »

La rédaction

La justice autorise les croûtes de Comté d’origine chinoise