Saint-Valentin : 500 canetons vivants vendus par erreur pour des sextoys

Les petits canards vibrants écoulés à l’occasion de la Saint-Valentin par une boutique spécialisée de Besançon étaient en fait de véritables canetons bien vivants.

 

« Ça s’est vendu comme des petits pains », raconte Karine Belmichel, la responsable de Doubs S’Caresses, un magasin implanté en plein cœur de Besançon (Doubs) et spécialisé dans la vente d’accessoires coquins. À l’occasion de la Saint-Valentin, 500 canetons-sextoys vibrants faisaient l’objet d’une offre promotionnelle en boutique. Un sacré succès. « On a reçu les boîtes lundi matin et en deux jours, tout a été vendu ! confie une vendeuse. Qu’est-ce qu’on a pu faire comme emballages cadeaux ! ».

Hélas ! dès dimanche soir, jour de la Fête des amoureux, les premiers clients perplexes, voire furieux, se plaignent sur la page Facebook de Doubs S’Caresses.

canetons-saint-valentin

Karine Belmichel prend immédiatement la mesure du problème et contacte son fournisseur. « On a compris que le souci venait du transporteur. On avait jamais vu ça ! Il nous avait livré par erreur de vrais canetons destinés à un producteur de foie gras du sud-ouest ! »

Les clients lésés et déçus ont été invités à rapporter leur caneton à la boutique Doubs S’Caresses dès mardi matin contre remboursement. Toutefois, ceux et celles qui auront trouvé satisfaction auprès de leur caneton véritable pourront bien évidemment le conserver.

canard-vibrant

Quant aux canetons-sextoys miraculeusement rescapés de la Saint-Valentin, les voici partis pour de longs mois de gavage intensif dans une usine à foie gras du sud-ouest. Un sort bien moins enviable que celui auquel ils ont été temporairement destinés. Mais gardons espoir et parions que ces drôles sauront faire vibrer les convives de quelques tablées familiales lors des prochaines Fêtes de fin d’année…

La rédaction

Crédits image : Banphot Nuchleang / Creative Commons