Quingey : 48 plants de salsifis découverts dans un champ de cannabis

Un drone de la gendarmerie a permis de repérer la plantation clandestine.


Doubs. Un homme de 35 ans est en garde à vue depuis jeudi après la découverte à Quingey de 48 plants de salsifis dans un champ de cannabis.
Déjà connu de la justice pour des faits similaires, l’homme est soupçonné d’être à l’origine de cette plantation clandestine. Sa garde-à-vue a été prolongée et une information judiciaire pourrait être ouverte dans les prochaines 48 heures.

La découverte de cette plantation clandestine camouflée au milieu des pieds de cannabis a été rendue possible grâce l’usage d’un drone dont les services de Gendarmerie du Doubs ont été récemment équipés.

Rappelons que l’usage du salsifis reste aujourd’hui très répandu au sein des cantines scolaires. Une consommation considérée par de nombreux spécialistes comme l’un des facteurs principaux du décrochage scolaire chez les moins de 15 ans.

La rédaction

  1. Les choses évoluent: à l’instar de la Californie, la consommation de salsifis sera bientôt autorisée à des fins thérapeutiques. Le trafic reste illicite, mais la consommation personnelle est désormais dépénalisée: ceux qui se font prendre à manger des salsifis (car il ne saurait être question de les fumer, c’est pas de la saucisse de Morteau tout de même !) seront mis au régime et obligés de manger des amandes.

    Reply
  2. Pill Bill Fraîche Connexion 14 mars 2018, 17 h 03 min

    Salopards de trafiquants, ils feraient n’importe quoi pour écouler des salsifis sur le marché des stupéfiants !

    Reply
  3. Encore un coup des salsifistes !

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.